Norma relacionada
Chad
Practice Relating to Rule 47. Attacks against Persons Hors de Combat
Chad’s Instructor’s Manual (2006) prohibits attacks against persons “who are hors de combat”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 26: see also p. 47.
The manual also states that attacking “people who are hors de combat” is a grave breach of the 1977 Additional Protocol I and thus a war crime. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 108.
Chad’s Instructor’s Manual (2006) prohibits attacks against “the wounded and sick, the shipwrecked [and] prisoners of war”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 26: see also pp. 36, 87 and 88.
The manual also prohibits attacks against soldiers who surrender: “[S]oldiers who surrender may [demonstrate their intention to do so] in various ways: weapons laid down, arms raised, waving a white flag. From that moment they may no longer be shot at.” 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 87; see also pp. 36 and 47.
The manual also states that “a prisoner [of war] is an enemy combatant who is hors de combat by virtue of being taken captive. He is not the prisoner of an individual but of a State.” 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 37; see also p. 59.