Соответствующая норма
Chad
Practice Related to Rule 95. Forced Labour
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states that “civilians may not be used to promote military operations (to build fortifications or anti-tank trenches, to transport shells or munitions, etc.) or for any kind of work that might endanger their lives”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 87.
The manual further states that “prisoners may not be subjected to … dangerous work”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 37.
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states that prisoners “may not be incorporated into the enemy armed forces”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 37.
The manual also states that “forced conscription by the enemy power” is a grave breach of the 1949 Geneva Conventions and thus a war crime. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 108.