Соответствующая норма
Chad
Practice Relating to Rule 7. The Principle of Distinction between Civilian Objects and Military Objectives
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states that “a distinction must be made between … civilian property on the one hand and …. military objectives on the other”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 87; see also pp. 16 and 56.
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states: “Only military objectives may be attacked.” 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 87; see also pp. 16, 26 and 47.
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states: “Civilian property must not be attacked or used for military purposes.” 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 93; see also pp. 16, 35, 36 and 87.
The manual further states that “attacking civilian property” is a war crime. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 78.