Соответствующая норма
Chad
Practice Relating to Rule 128. Release and Return of Persons Deprived of Their Liberty
Chad’s Instructor’s Manual (2006) includes amongst the rights to be accorded to prisoners of war: “He must be released and repatriated at the end of hostilities.” 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 59; see also p. 37.
The manual adds that this same provision “also applies to civilian internees except for those who are being tried for a criminal act”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 59; see also p. 94.
The manual further states that “unjustified delays in the repatriation of prisoners of war and civilians” is a grave breach of the 1949 Geneva Conventions and thus a war crime. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 108.