Règle correspondante
Chad
Practice Relating to Rule 27. Religious Personnel
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states that military religious personnel are protected: “[They] may not take part in hostilities and may not be attacked” but “may lose their protection if they take part in the fighting”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 16; see also pp. 34, 36 and 88.
The manual also states that religious personnel “have direct access to the authorities of the POW [prisoner-of-war] camp and must be able to access the POW detachments at the camp. They are not prisoners of war.” 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 56; see also p. 88.
The manual further states that attacking religious personnel is a war crime. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 78.