Related Rule
Chad
Practice Relating to Rule 145. Reprisals
Chad’s Instructor’s Manual (2006) requires soldiers to “refrain from any act of vengeance”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 26; see also pp. 15 and 47.
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states:
As reprisals violate the law of war in response to a breach of that law committed by the enemy, they must be the last resort in order to restore respect for the law of war. Consequently, to carry out reprisals, a formal prior warning must be issued. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 93.
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states that any reprisal action “must be in keeping with the breach of the law committed by the enemy”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 93.
Chad’s Instructor’s Manual (2006) states that any reprisal action “shall cease when its objective has been achieved”. 
Chad, Droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces armées et de sécurité, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 93.