Related Rule
Cameroon
Practice Relating to Rule 93. Rape and Other Forms of Sexual Violence
Cameroon’s Instructor’s Manual (2006), under the heading “Protection of Women”, states that “they must not be subjected to rape, enforced prostitution, or any form of indecent assault”. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 29, § 131; see also p. 49, § 213 and p. 75, § 321.
The manual also states with regard to women prisoners of war: “They must be particularly respected and must be protected from rape, forced prostitution and any other form of attack against their honour.” 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 265, § 621.
The manual further states that “illicit methods of warfare [that may be] used by the parties to a conflict to obtain military advantage [include] … the use of sexual violence”. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 183, § 493.A.
The manual, under the heading “Responsibility for Acts or Omissions of which Subordinates Are Accused”, states that a commander may be held responsible for any act of “rape” committed by his subordinates. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 99, § 361; see also p. 141, § 421.