Related Rule
Cameroon
Practice Relating to Rule 65. Perfidy
Section F. Simulation of protected status by using the distinctive emblems of the Geneva Conventions
Cameroon’s Instructor’s Manual (1992) states that “using the emblems of the Red Cross or Red Crescent to transport personnel or material intended for the war effort” is considered a perfidious act. 
Cameroon, Droit international humanitaire et droit de la guerre, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les Forces Armées, Présidence de la République, Ministère de la Défense, Etat-major des Armées, Troisième Division, Edition 1992, p. 64, § 234.
According to the manual, “abuse of the signs of the red cross or red crescent” is also a perfidious act. 
Cameroon, Droit international humanitaire et droit de la guerre, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les Forces Armées, Présidence de la République, Ministère de la Défense, Etat-major des Armées, Troisième Division, Edition 1992, p. 149, § 531.1.
Cameroon’s Instructor’s Manual (2006) states that “the abuse of the signs of the Red Cross, Red Crescent or Red Crystal” constitutes an “act of perfidy”. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p 59, § 251; see also p. 85, § 341 and p. 183, § 494.A.
The manual further states that “using the emblems of the Red Ross, Red Crescent or Red Crystal to transport personnel or material designated for the war effort” is an act of perfidy. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p 193, § 494.A.
The manual also states:
The perfidious use of the following signs and signals constitutes a grave breach [of IHL]:
a) Distinctive signs indicating specially protected persons or objects
b) Other protective signs that are recognized by the law of armed conflict
c) Distinctive signs used for the identification of the medical service and civil defence. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 296, § 661.