Related Rule
Cameroon
Practice Relating to Rule 47. Attacks against Persons Hors de Combat
Section A. General
Cameroon’s Instructor’s Manual (1992) provides:
The enemy hors de combat is defined as a combatant who, physically or morally, cannot continue to fight. The main rule to be observed at this moment is not to kill him but to preserve his life, provided he does not manifest any hostile intentions. 
Cameroon, Droit international humanitaire et droit de la guerre, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les Forces Armées, Présidence de la République, Ministère de la Défense, Etat-major des Armées, Troisième Division, Edition 1992, p. 63, § 233.2.
Cameroon’s Instructor’s Manual (2006) “strictly advises against ordering the extermination of an enemy hors de combat”. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 59, § 251 and p. 85, § 341.
The manual also states:
It is prohibited … to fire on, wound or kill an enemy combatant who surrenders or is captured or with whom a ceasefire has been concluded. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, p. 256, § 612.
The manual further states that “an attack against a person hors de combat” constitutes a grave breach of IHL. 
Cameroon, Droit des conflits armés et droit international humanitaire, Manuel de l’instructeur en vigueur dans les forces de défense, Ministère de la Défense, Présidence de la République, Etat-major des Armées, 2006, pp. 295–296, § 661.